• Déficit foncier, pour réduire vos impôts

    On parle de déficit foncier lorsque les charges annuelles d’un propriétaire de bien immobilier mis en location sont plus élevées que les revenus locatifs. Le principe du déficit foncier consiste à réduire la note fiscale. Il est destiné aux propriétaires qui sont imposé par un fort revenu sous le régime fonciers. Cependant, le déficit foncier demande certaines obligations et suit une étape précise. Il est ainsi important de faire appel à au conseil d’un expert comme Mes Conseillers, gestion de patrimoine

    Mécanisme du déficit foncier

    Le déficit foncier est lié à un système fiscal immobilier inclus dans le droit commun. Pour en bénéficier, il suffit d’investir dans la rénovation d’un logement ancien pour le faire louer. Le déficit foncier apparait lorsque les charges liées à la rénovation du logement sont plus importantes que les revenus encaissés.

    Le déficit foncier est soustrait automatiquement de vos revenus et peut être imputé jusqu’à 10 700€. Pour le calculer, il faut d’abord soustraire les charges financières par les loyers encaissés. Ces charges financières incluent les frais de gestion, les impôts et taxe, les travaux d’entretien, les dépenses d’étude et les intérêts d’emprunts. Le déficit est imputable pendant 10 années si le résultat est négatif. En revanche, si le résultat est positif, il n’y a pas de déficit.

    deficit foncier

    deficit foncier

    Les obligations

    Il existe des obligations à prendre en compte en déficit foncier. Il faut que vous soyez propriétaire d’un immobilier qui a été mis en location. Le propriétaire doit être engagé dans une importante imposition du revenu locatif qui représente 45 % du Taux Marginal d’imposition sous les revenus fonciers. Si le revenu foncier est retranché au revenu du propriétaire, il faut que ce celui-ci mette en location son bien immobilier de façon effective et permanente pendant une durée de plus de 3 ans.

    L’intérêt d’un gestionnaire de patrimoine

    Avoir recours à un déficit foncier n’est pas une décision à prendre à la légère. Être accompagné d’un gestionnaire de patrimoine est indispensable (tout comme cela peut être le cas lors d’un investissement en loi Pinel).

    Un gestionnaire de patrimoine est un spécialiste des investissements locatifs et possède des connaissances indéniables en finance, fiscalité et droit. Il évalue au préalable les risques et les avantages de votre investissement en faisant un bilan fiscal. Il saure vous proposer la solution adéquate à vos soucis immobiliers. Le gestionnaire de patrimoine veille sur l’évolution fiscale de votre projet et vous donne de conseils lorsque cela est utile. Il dispose en effet d’une capacité sur les domaines de déficit foncier qui lui permet de fournir des conseils de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *